La dengue en forte hausse malgré l’hiver australe

Comme vous le savez, ce sont les femelles qui piquent, car avant de pondre, il est vital qu’elles se nourrissent de sang puis après l’accouplement, elles cherchent un mammifère, homme ou autres animaux à sang chaud

By SUBLIMM OI

La dengue en forte hausse malgré l’hiver australe

Normalement, ces insectes vivent à l’extérieur, mais ils entrent dans les maisons et certains s’y réfugient, mais le plus souvent, c’est durant l’été austral qu’ils profitent des fenêtres ouvertes pour piquer l’homme. Bien que ce début d’hiver sur la Réunion, ces derniers ne sont pas inquiétés par les quelques degrés en moins, au contraire, ils pullulent ! Comme ils sont très nombreux, nous conseillons de placer des moustiquaires sur les fenêtres ou de pulvériser un produit biocide répulsif sur les rideaux, de vous protéger à l’aide d’anti-moustique à se passer sur la peau ou bien se munir d’appareils qui attirent les moustiques ou bien par des traitements antivectorielles dans les espaces verts autour de votre maison.

Vie et mœurs des moustiques

Comme vous le savez certainement, ce sont les femelles qui piquent, car avant de pondre, il est vital qu’elles se nourrissent de sang puis après l’accouplement, elles cherchent un mammifère, homme et autres animaux à sang chaud, ou encore un oiseau. C’est surtout au coucher du soleil ou tôt le matin, par temps calme et humide que les moustiques déploient une activité maximale. Ils passent la plus grande partie de la journée au repos dans la végétation. Quand une femelle a absorbé du sang, ses œufs se développent et elle se met à la recherche d’un emplacement de ponte. Les moustiques du genre “Aedes” pondent leurs œufs dans les dépressions humides qui se remplissent d’un peu d’eau tandis que le moustique “Anophèle”, vecteur du protozoaire responsable de la malaria pondent directement à la surface de l’eau. Chez tous, les larves et nymphes vivent dans l’eau.

Le piégeage contre les moustiques

Le piège à moustique extérieur BIOGENTS est un piège qui permet de capturer continuellement les moustiques adultes sans utiliser de pesticides. Le fonctionnement du piège est donc très simple, un ventilateur intégré souffle de l’air et diffuse l’odeur de la plaquette Sweetcent ou mieux les tubes BG-Lure. Les moustiques, attirés par l’odeur et le courant d’air chaud, vont se rapprocher du piège et se faire aspirer par la puissance du ventilateur et tomber dans le filet.

Protection contre les moustiques avec le piège Biogents mosquitaire
  • Bac du piège
  • Entonnoir de sortie avec filet d’entrée d’air
  • 2 filets de capture dont 1 déjà installé sur l’entonnoir
  • Recharge de deux mois Sweetcent 
  • Prise secteur 12v. avec câble de 8m de longueur
  • Notice d’utilisation

Tarif du pack Biogent mosquitaire : 199,50 €

Moustiques du genre Aedes

Ces insectes pondent surtout dans les mares et les fossés remplis d’eau. Ils n’ont qu’une seule génération par an. Certains de ces moustiques vivent dans les bois et tout espaces verts et à leur proximité. D’autres fréquentent les marais côtiers, pondent dans les eaux saumâtres, pneus, soucoupes de pots de fleurs et tous petits récipients pouvant retenir quelques gouttes d’eau et peuvent avoir plusieurs générations annuelles. Les maladies transmises par l’Aedes ou plus communément dénommé le moustique tigre sur l’île de la Réunion sont : 

  • L’Aedes albopictus pour la dengue et le chikungunya, 
  • l’Aedes aegypti pour la dengue et le chikungunya.

Moustiques du genre Culex

Normalement, ce petit moustique ne mord pas l’homme, car il préfère le sang des oiseaux. Souvent en nombre assez important et passent l’hiver austral à l’intérieur de lieux humides. Cependant, une de ses sous-espèces “culex pipiens autogenicus” est un des plus importuns. Ses larves vivent dans les égouts.

Moustiques du genre Anophèle

C’est le moustique vecteur de la malaria, très rarissime sur l’île. À savoir que les femelles vous embêtent avec leur buzz près des oreilles et piquent exclusivement la nuit.

top